Pourquoi ce blog!!!

La femme africaine a l’immense mission de mener à bien la destinée de son continent. Femme au destin difficile! Son histoire a été marqué par des changements radicaux; la traite esclavagiste, la déportation, la colonisation ont transformé à jamais son lieu de vie et ses repères. Aujourd’hui, elle doit faire face encore au choc des valeurs traditionnelles et l’éducation moderne. Le destin de la femme se trouve entre les mains d’hommes qui décident de son avenir. Les garçons sont toujours privilégiés au détriment des filles pour ce qui est de la scolarisation. Pourtant, quand elle va à l’école la petite fille y réussit généralement avec brio. Eh oui, partout en Afrique, les universités sont prises d’assaut par des nanas qui en veulent et en  redemandent.

Après des décennies de croissance, le système capitaliste a montré des signes de faiblesse. Les pays africains  sont dans la tourmente . Il est donc temps pour l’africaine  où qu’elle vive, de se saisir de son destin et de créer elle même les conditions de son propre épanouissement. Ceci passe par l’engagement. Chaque femme dans son domaine devrait s’investir à l’instruction, au développement des autres femmes. Ces femmes qui font bouger les choses existent. Ce blog se donne la mission de parler de la femme africaine qui agit, qui se donne pour le bien être de sa société.Alors n’hésitez pas à attirer l’attention sur une femme africaine qui fait bouger le choses, qui crée, initie un projet, écrit, s’illustre dans un concours…

Debout africaine est  aussi mon coup de gueule de femme qui ne veut pas se taire face à la conduite de son pays. C’est cette ambition grandiose qui fait que l’on garde espoir de voir un jour poindre un pays nouveau prêt à jouer un rôle important dans le concert des nations.

Articles récents

Citation du mois

BABELA MWANA MUNTU, WA MUFWA WA TELEJA PEBA

Proverbe luba

Lorsque le père  vivant enseigne son fils, écoute-le aussi, toi l’orphelin.

J’aimerais partager la sagesse des proverbes des langues congolaises avec les personnes qui le souhaitent. N’hésitez pas à me faire part dans vos commentaires des fleurons de la sagesse ancestrale avec traduction s.v.p. Merci


panoplie de la parfaite frileuse

Cette année je vais vivre mon troisième hiver depuis que je suis en France!Pour un enfant du soleil qui est  née et a grandi sous trente degré au moins, le froid est toujours un événement! Je refuse de faire comme ces si bien intégrées femmes africaines se se promènent fièrement leurs cous offertes aux caresses piquantes du froid hivernale; comment font-elles donc? Moi je suis plutôt pull col roulé avec écharpe, jeans sur paire de collants épais et sacré bonnes chaussures avec chaussettes. C’est vrai à partir de 12 degrés,moi, je me plains du froid. Il ne pleut pas des cordes comme à Kinshasa mais il vaut mieux ne pas se mouiller à ces pluies par peur de passer l’hiver grippée.Ce que j’ai découvert: aimer le thé  bien chaut car pour moi le café c’est trop tard. Au bled, le petit déj c’était thé au lait et pain tartiné à la margarine. Alors le café, n’est toujours pas mon truc , même si je l’avoue, j’aime bien son odeur . Je prends donc du thé autant que je peux dans la journée. Deuxième truc à moi, devenir la copine des « miss » météo. C’est mon programme à la télé. Je regarde et compare les différentes prévisions comme ça en mettant le nez dehors, je suis parée en conséquence.Ce qu’avec un climat froid, c’est beaucoup d’habitudes à changer à part le vestimentaire et l’alimentation. La première année, j’avais la peau sèche qui tirait. Et pourtant j’utilisais la même crème qu’avant mais le résultats ne me satisfaisaient plus. J’avais l’impression de perdre la main coté soins corporels. Solution radicale, j’ai jeté ma crème ancienne pour une crème avec indice d’hydratation intense plus huile corporelle, et voilà que ma peau à retrouver son lustre.  Le quotidien d’une « blédarde » nouvellement débarqué; c’est beaucoup d’adaptation!  Bonne nouvelle, le froid se fait attendre et ce n’est pas moi qui le souhaite le plus. C’est l’été indien disent les miss météo, alors je dévoile un peu; juste le haut, j’ai déjà rangé  mes jupes légères et mes spartiates.

PS: j’aime bien la neige; elle est si pure!

BLK

Articles plus anciens

Citation pour le mois d’octobre

lettre ouverte au Président KABILA Joseph

Citation du mois

Tribune. POUVOIR ET CONTRE POUVOIR

journée de la femme en R.D Congo: agir au délà du folklore

Blog en construction

La vie des handicapés dans ... |
Docteur Xuly |
Spartacus4you |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | mjcvirolois
| Confessions impudiques
| Revues-Livres-Autres